Maison de santé pluridisciplinaire : un développement constant

Décision Publique Maison de santéDans un contexte de désertification médicale, de vieillissement des populations et de développement des poly-pathologies, les maisons de santé pluridisciplinaires se sont développées sur l’ensemble du territoire. Ces dernières apportent en effet des éléments de réponse à ces différents enjeux de santé pour les territoires.

Au-delà des enjeux liés à la démographie médicale, les maisons et pôles de santé pluridisciplinaire semblent également être aujourd’hui plus adaptés aux attentes des professionnels de santé. Ces derniers semblent attirés par des coopérations pluridisciplinaires et la mise en œuvre de projet de santé publique.

Le développement des projets de maisons et de pôles de santé pluridisciplinaires s’est accentué au cours de ces dernières années notamment grâce à la mise en œuvre de politiques publiques volontaristes :

  • Dotation de subvention à l’investissement (projet immobilier…),
  • Expérimentation de nouveaux modes de rémunérations (action de prévention et d’éducation thérapeutique, protocole coordonné de prise en charge des patients…),
  • Accompagnement à la création des maisons et pôles de santé par les Agences Régionales de Santé.

À ce jour selon les derniers recensements élaborés par la DGOS, près de 436 maisons de santé pluridisciplinaires sont actuellement en fonctionnement sur l’ensemble du territoire et près de 500 projets sont actuellement en cours de développement.

Premier retours d’expérience :

Dans un contexte de développement des contrats locaux de santé notamment et de diminution des financements dévolus au projet de maison de santé (fond FIR plus particulièrement), il convient de porter un regard sur l’impact réel ou supposé des maisons et pôles de santé pluridisciplinaires sur le renforcement de l’attractivité des territoires auprès des professionnels de santé.

À ce titre, le cabinet Décision Publique Santé a pu récemment conduire une évaluation de projet de maisons et pôles de santé en région Poitou-Charentes. Parmi les premiers éléments de constatations soulevés lors de cette étude, nous pouvons mentionner :

  • Des difficultés rencontrées par les professionnels de santé à mettre en œuvre tout ou partie de leur projet de santé,
  • Un déficit de culture de gestion de projet et d’évaluation qui rend complexe la mise en œuvre des actions de prévention et d’éducation thérapeutique,
  •  Des difficultés à développer des actions conjointes avec l’ensemble des acteurs du territoire (professionnels de santé, assistantes sociales, hôpitaux de proximité, collectivités territoriales…),

De manière plus générale, dans le cadre de l’expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR), l’IRDES a réalisé différentes études sur l’impact des maisons et pôles de santé sur les territoires et leurs attractivités.

La définition récente d’une grille d’évaluation (matrice de maturité) :

La Fédération Française des Maisons et Pôles de Santé (FFMPS) et l’HAS élabore actuellement un outil d’auto-évaluation (grille de maturité) qui permettra à chacune des structures de se positionner sur les thématiques suivantes :

  • Le travail en équipe pluri-professionnelle,
  • Le système d’information,
  • La mise en œuvre du projet de santé et l’accès aux soins,
  • L’implication des patients

Si cet outil apportera des éléments de réponse aux difficultés rencontrées au quotidien par les leaders / gestionnaires de maison de santé, il apparait également nécessaire de doter chacune des structures d’outils de gestion de projet et de définir des modalités d’organisation adaptées.

Pour de plus amples renseignements sur la matrice de maturité développée conjointement par l’HAS et la FFMPS n’hésitez pas à consulter la présentation Powerpoint réalisé lors des 3èmes journées de la FFMPS (Matrice de maturité où en sommes nous ?). 

 

Maison de santé pluridisciplinaire : regard évaluatif
Étiqueté avec :