La dynamique de développement des maisons et des pôles de santé se poursuit sur l’ensemble des territoires, qu’ils soient ruraux ou urbains et constituent encore aujourd’hui un élément de réponse à la désertification médicale et aux différentes évolutions des pratiques des professionnels de santé. Près de 1.000 maisons et pôles de santé seraient actuellement en activité ou en projet.

Parmi les premiers retours d’expérience qui ont pu être présenté lors des 3èmes journées de la Fédération Française des Maisons et Pôles de Santé qui se sont tenues à Tours, le développement de la notion de pôle de santé territorial, approche complémentaire à celle des maisons de santé, apparaît comme intéressant.

Un changement d’ordre étymologique :

Le développement de cette « nouvelle » approche impose différent changement d’ordre étymologique pour la FFMPS, le pôle de santé pluridisciplinaire, appellation qui définissait à l’origine les regroupements pluridisciplinaires sans regroupement physique dans un même bâtiment, devrait de nouveau s’appeler maison de santé pluridisciplinaire. En effet, selon la définition officielle des maisons de santé pluridisciplinaires, les professionnels de santé n’ont pas l’obligation de se réunir sur un site unique.

L’utilisation du terme de pôle de santé sera maintenant réserver à la description des regroupements pluridisciplinaires qui sont centrés sur un territoire et des actions ouvertes à l’ensemble de la population (éducation thérapeutique, prévention…).

Qu’est-ce qu’un Pôle de Santé Territorial (PST) ?

Actuellement une maison de santé pluridisciplinaire (MSP) dispose essentiellement des missions suivantes :

  •  Renforcer la coordination entre l’ensemble des acteurs de premiers recours,
  • Offrir des conditions d’installation optimale aux professionnels de santé,
  • Améliorer la prise en charge de la population,

Ainsi, essentiellement orienté autour de la prise en charge d’une patientèle, les maisons de santé ne semblaient que très partiellement s’intéresser à leur territoire et envisager d’apporter une réponse globale aux problématiques de santé publique. Aujourd’hui, plusieurs maisons et pôles de santé ont fait le choix de développer des actions ouvertes à l’ensemble d’un territoire et non plus spécifiquement à leur patientèle (prévention, éducation thérapeutique…).

 Le pôle de santé territorial devient ainsi un acteur central de la politique de santé publique d’un territoire et un partenaire naturel des collectivités territoriales en la matière.

Notre analyse :

schema organisation santé

A notre sens pour apporter une réponse complète et conjointe aux problématiques liées à la désertification médicale et au vieillissement de la population, il est nécessaire de travailler sur la notion de territoire de santé et de développer des synergies entre l’ensemble de ces acteurs.

Les pôles de santé territoriaux peuvent être un outil au service de la coordination de ces acteurs à l’image des dynamiques développées dans le cadre de projets locaux de santé ou de contrats locaux de santé.

Le développement des Pôles de Santé Territoriaux (PST) :
Étiqueté avec :